4 conseils pour une transaction en toute sérénité !

  • 18/05/2021
  • Carole Dufour

 

  1. Anticipez la signature du compromis… N’attendez pas pour préparer tous les documents qui permettront à un potentiel acquéreur d’être parfaitement informé. Soyez sûr de détenir tous les documents que le notaire pourra vous demander, certains peuvent être longs à obtenir. Dans le cas contraire votre acheteur pourrait s’inquiéter ou s’impatienter et passer à autre chose.
  2. Attention aux offres précipitées… Assurez-vous que votre acquéreur est réellement motivé et qu’il n’ait pas simplement cherché à « bloquer » le bien. Une offre faite trop rapidement donne souvent lieu à une rétractation. Vous risquez de perdre du temps et de passer à côté de meilleures opportunités.
  3. Validez son financement… Demandez à votre acheteur comment il finance son opération (sans oublier d’inclure les frais de notaire). Quelle est la part de son apport personnel ? A-t-il déjà consulté un organisme financier ? Dans ce cas, demandez-lui de vous présenter une simulation. Apprendre deux mois après le compromis que son prêt est refusé peut pour vous être lourd de conséquences.
  4. Rassurez-le sur son choix… C’est souvent au moment de la signature du compromis que l’acheteur prend conscience de l’importance de son engagement. Vous entrez dans une période délicate. Restez en contact, apportez-lui toutes les informations dont il peut avoir besoin, ne refusez pas de contre visite.

Vous craignez que quelque chose ne vous échappe ?

Vous souhaitez savoir comment faire pour maîtriser chacune des étapes de la vente ?

Demandez à être recontacté par un conseiller de votre secteur, c’est gratuit et sans engagement !

 








Nos derniers articles

Parce que nos agents méritent tout notre temps…

4 conseils pour une transaction en toute sérénité !

Nous contacter

Vendeur, acheteur,
nous vous répondrons dans les plus brefs délais